La liste des candidats s'allongent...

Caricatures de Glez

Pour connaître tous les candidats potentiels et leur "pedigree", cliquez ici

  • Christiane Taubira

    L'ancienne garde des sceaux de F. Hollande et ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2002, Christiane Taubira a annoncé sa candidature le 15/01/2022. Elle se présente officiellement à la "primaire populaire" alors que ses rivaux de gauche A. Hidalgo, Y. Jadot et J.-L. Mélenchon refusent de participer à ce scrutin qui rendra son verdict fin janvier

  • G. Darmanin, ministre de l'intérieur, chargé de l'org° de l'élection présidentielle a rencontré le pdt du Conseil constitutionnel (11/01)

    Pour l'heure, il n'est pas question de reporter l'élection en raison de la crise sanitaire. Quoi qu'il en soit, si des aménagements devaient être adoptés pour faciliter la participation électorale, tous devront faire l'objet d'un contrôle du Conseil constitutionnel.

  • Un comité de liaison vient d'être créé. Il s'agit d'une instance chargée de coordonner les opérations électorales en tenant compte de la crise sanitaire

    Les responsables politiques de tous bords, les candidats à la présidentielle sont ainsi consultés pour favoriser, dans les meilleurs conditions sanitaires, la campagne et les scrutins à venir. Bien évidemment, le vote ne sera pas soumis à un quelconque pass. Ce serait inconstitutionnel !

E. Zemmour condamné le 17/01/2022

Le 17 janvier, le candidat E. Zemmour a été condamné en 1e instance à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine raciale. Cependant, sa peine n'étant pas assortie d'une peine d'inéligibilité, Il peut maintenir sa candidature. Précisons également qu'il demeure présumé innocent car il vient d'interjeter appel. Il sera par ailleurs, à nouveau jugé, pour une autre affaire, le vendredi 21 janvier. 

Les dates à retenir

  • Les élections auront lieu le 10 avril (1er tour) et le 24 avril (2nd tour)
  • Le 28 mars 2022 débute la campagne officielle
  • Les candidats officiels seront connus le 11 mars 2022 (après validation du Conseil constitutionnel et vérification des parrainages)
  • Les candidats ont, jusqu'au 4 mars 2022, pour se déclarer officiellement (y compris le président sortant)
  • Les 2 et 4 mars 2022 sont les dates limites d'inscription sur les listes électorales (le 2 en ligne ; le 4, par voie postale)

 

Les candidats putatifs, il leur faut encore au minimum 500 parrainages d'élus pour se prononcer

L'organisation de l'élection

Art. 58 de la C° : le Conseil constitutionnel veille à la régularité de l'élection du Président de la République. Il examine les réclamations et proclame les résultats du scrutin

Les parrains potentiels issus d'au moins 30 départements

Les noms des parrains seront publiés sur le site dédié du Conseil constitutionnel

  • Des candidats contestent la transparence des parrainages et souhaitent que l'anonymat s'impose pour lever les freins : Voir Le Monde. Cependant il est impossible de modifier, à ce jour, la règle qui vaut pour tous.
  • QUI SONT LES PARRAINS POTENTIELS ?
  • les députés, les sénateurs et les représentants français au Parlement européen ;
  • les maires (maires, maires délégués des communes déléguées et des communes associées, maires des arrondissements de Paris, de Lyon et de Marseille) ;
  • les présidents des organes délibérants des métropoles, des communautés urbaines, des communautés d’agglomération, les présidents des communautés de communes ;
  • les conseillers de Paris et de la métropole de Lyon ;
  • les conseillers départementaux et régionaux ;
  • les conseillers territoriaux de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • les membres élus des assemblées de Corse, de Guyane, de Martinique, de la Polynésie française, des Assemblées de province de la Nouvelle-Calédonie et de l’assemblée territoriale de Wallis-et-Futuna ;
  • le président du conseil exécutif de Corse, le président du conseil exécutif de Martinique, le président de la Polynésie française et le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ;
  • les conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger ou les présidents des conseils consulaires.
  • Les parrains auront 4 semaines pour envoyer personnellement leur parrainage, par voie postale, au Conseil constitutionnel jusqu'au 11 mars 2022.
  • Il est possible de parrainer une personne qui ne s'est pas encore déclarée. Quoi qu'il en soit, à l'issue de cette procédure, le Conseil demande à toutes les personnes parrainées, ayant obtenu les 500 signatures, si elles souhaitent effectivement candidater avant d'énoncer la liste des candidats officiels (le 11 mars). Jusqu'à cette date, les candidats peuvent donc se retirer.

L'ARCOM (ex-CSA et HADOPI)

L'autorité de régulation des communications est garante du respect du pluralisme de la part des stations de radio et des chaînes de télévision

Les recommandations pour les présidentielles 2022

Depuis le 1er janvier, les TV et les radios doivent veiller à "l'équilibre" du temps de parole et d'antenne des candidats.

Présidentielle 2022 : on vous explique le "principe d'équité" du temps de parole entre les candidats (France info)

Les sondages

Crédits : université de Bordeaux

(LO 2021) "toute publication ou diffusion de sondage, au sens de l'article 1er de la loi n° 77-808 du 19 juillet 1977 relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d'opinion, est accompagnée des marges d'erreur des résultats publiés ou diffusés, le cas échéant par référence à la méthode aléatoire, établies sous la responsabilité de l'organisme qui l'a réalisé".

et le Covid s'invite dans la campagne

Crédits : Kak (L'Opinion).
Les candidats doivent faire preuve d'imagination. Cependant les jauges et la présentation d'un pass ne sont pas imposés aux organisateurs des meetings politiques. Les équipes de campagne sont libres d'adopter ou pas des mesures spécifiques.

Présidentielle 2022 : jauges, pass vaccinal... Les candidats revoient l'organisation de leur campagne électorale

En pleine vague épidémique, le gouvernement a réinstauré ce lundi 3 janvier des jauges pour les événements publics. Les candidats à la présidentielle sont contraints de s'adapter. De gauche à droite, leurs choix sont éminemment politiques. (Crédit France Info)